Route de la traversée

La Route de la Traversée

Lorsque l'on part en voyage ou que l'on souhaite présenter une région, on vante rarement ses routes. On valorise son patrimoine architectural, son patrimoine naturel, sa culture, son climat ou sa gastronomie. Si, de par le monde, quelques routes sont devenues mythiques comme la Route 66 ou la Route de la soie, la Route de la Traversée en Guadeloupe, mérite de figurer en bonne place au Top 10 de ces routes aussi insolites qu'emblématiques.

Inaugurée en 1967, la Route de la Traversée aussi appelée Route des Mamelles permet de relier la côte Est de Basse Terre à sa côte Ouest en plongeant au cœur de la jungle tropicale.

La Route de la Traversée au cœur de la forêt tropicale

Aussi bien indiquée que n'importe quel monument, la Route de la Traversée (RN23) s'élance depuis Petit Bourg jusqu'à Pointe Noire. 17 kilomètres sous l'épaisse frondaison des arbres qui l'ombrent en permanence. 17 kilomètres dans une dimension presque parallèle, dans un univers aussi enchanteur qu'angoissant.

Traverser Basse Terre via la Route de la Traversée, c'est l'occasion de pénétrer un plus profondément dans un espace protégé et géré par l'ONF. Les départs de randonnées y sont multiples , de tous les niveaux et particulièrement bien balisés. Depuis la Cascade aux Écrevisses à la Boucle de la Rivière Quiock les occasions de plonger dans la forêt tropicale sont nombreuses. Jalonnées de nombreux carbets pour pique niquer, la Route des Mamelles permet aussi de se rendre à la Maison de la Forêt.

Détaillant la faune et la flore présentes sur le Parc, la Maison de la Forêt, tenue par les agents de l'ONF est le lieu idéal pour tous les renseignements concernant l'environnement.

Basse terre d'Est en Ouest

Imaginée, attendue et espérée depuis le milieu du XVIII ème siècle, la Route de la Traversée est un gain de temps considérable pour les habitants de la Côte sous le vent. Elle a permis de désenclavement de cette partie de l'île jusqu'alors obligés de passer par la ville de Basse Terre pour rejoindre Rivière Salée et Grande Terre.

Envoutante, la Route de la Traversée et ses fortes pentes, ses dénivelés, ses passages sinueux et son revêtement rendu glissant par la végétation est à déconseiller aux mollets sensibles. Si quelques cyclistes avertis l'emprunte, elle n'est pas à la portée de tous.


Ma sélection 0